Lettre ouverte de femmes et d’hommes aux organisations régionales et occitanistes

            Cette contribution, qui s’inscrit notamment dans le débat sur la réforme territoriale et sur les perspectives de développement dans ce cadre, concerne la parité homme-femme.
Pour des raisons historiques liées au statut durable de culture dominée de l’Occitanie, tout autant qu’à certaines traditions latines qui faisaient prévaloir une organisation patriarcale de la vie sociale, l’égalité homme-femme est loin d’être assurée en matière de représentation publique.
Ce phénomène est paradoxal dans la mesure où différents courants d’idées et faits de société ont, au cours de l’histoire occitane, promu ce principe, voire valorisé des valeurs féminines : poésie courtoise des troubadours (12e et 13e siècles), statut social exceptionnel des femmes pyrénéennes sous l’Ancien régime, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne à l’initiative d’Olympe de Gouges (1791), référence du Félibrige à sainte Estelle….
Le vote de la parité en 2001 constitue une avancée indéniable dans le sens de la démocratisation des relations de genre et d’une intégration des différentes forces vives du pays. Dernier épisode en date, la parité instituée pour l’élection des conseillers départementaux en 2015 ; cela dit, 10% seulement de femmes ont été nommées présidentes des conseils départementaux.
Si fondamentale soit-elle, la défense de la langue et de la culture occitane ne peut occulter l’importance de cet enjeu; les femmes sont concernées comme les hommes par cette évolution. Aussi, demandons-nous, qu’en matière de représentativité dans les rencontres publiques et les institutions, soient observés les principes suivants (la liste n’est pas exhaustive) :
– Une prise de parole autant que faire se peut alternée au niveau du public
– Le choix d’intervenants hommes et femmes sur le critère de la parité ou sinon de la mixité
– L’élection de binômes dans le cadre d’instances décisionnelles et d’animation (à l’oral et dans les différents médias).
– La constitution de jurys paritaires, sinon mixtes, pour l’attribution des prix littéraires ou artistiques
-Même chose pour l’élection ou la nomination des responsables d’institutions, notamment occitanes
– Le financement par le Conseil régional d’un site dédié aux travaux féminins et féministes.

Les signataires soussigné(e)s publieront un bilan annuel de la situation et de ses évolutions.

Premier(e)s signataires :
Perrine ALSINA (Toulouse, 31), gérante de la librairie Tuta d’Oc, Institut d’Estudis Occitans/IEO 31
Cristian ANDRIEU (Baraqueville, 12), professor d’occitan
Josette ARAGON (Frouzins, 31), enseignante retraitée
Evelyne AUBAN (Saint-Béat, 65), animatrice culturelle, sindic de la maintenance Gascougno-Naut Lengadoc ( Félibrige)
Franc BARDOU (Gaillac-Toulza, 31) rédacteur en chef de la revue Gai Saber, poète bilingue occitan-français
Rose BLIN-MIOCH (Sète, 11) docteure en langues romanes, spécialité civilisation occitane
Martine BOUDET (Toulouse, 31) professeure de Lettres modernes, auteure spécialiste d’anthropologie culturelle
Christian BOYER (11), animateur culturel
Mirelha BRAç (Carcassona, 11), presidenta del cercle occitan de Carcassona (Ostal Sirventés)
Chantal CANAL (Carcassona 11), clavaira Fasètz la Lenga en Cabardès
Ives CARCIC (Toulouse, 31), président de l’Asso Oc d’Esqui
Danis CHAPDUELH (Toulouse, 31)
Anne CLEMENT (Conqueyrac, 30170) directrice et comédienne de la compagnie théâtrale Gargamela
Jean-Jacques DUTAUT-BOUE (Beaucaire, 32) professeur d’occitan, membre du Félibrige
Joël ENCONTRE (Tarn et Garonne) agent territorial pour l’environnement, membre d’Endavant-POC
Rémy FIRMIN (Toulouse, 31) restaurateur, membre d’Endavant-POC
Myriam FRANCOIS (Montpellier 34) productrice artistique du magazine occitan Viure al Pais de France 3 Sud et co- responsable artistique de Art-Cie
Fanny HERMELIN (Toulouse, 31) animatrice culturelle
Uc JOURDE (Gaillac, 31), enseignant, membre d’Endavant-POC
Bruno LABADIE (11), communicant
Georges LABOUYSSE (Toulouse, 31) historien de l’Occitanie
Guilhem LATRUBESSE (Toulouse, 31), conseiller régional Midi-Pyrénées, membre d’Endavant-POC
Monique LONGY (Limoges, 87), auteur-compositeur-interprète
Jean-Jacques MAURETTE (Toulouse, 31) membre du Félibrige
Marinette MAZOYER (Saint-Privat- des –vieux, 30), enseignante retraitée, écrivaine occitane, poétesse
Esther MIMART RANGEL (Toulouse, 31) technicienne son et informatique, animatrice radio en occitan à Radio Occitania
Florence NICOL (Toulouse, 31), militante occitaniste, animatrice culturelle
Marine OLLIVIER (Toulouse, 31) animatrice culturelle
Daniel PERISSE (Toulouse, 31), animateur culturel, membre d’Endavant-POC
Claire PUJOL (Carcassonne, 11) directrice de Production Music’al Sol, administratrice du collectif 11 Droit des femmes
Eve RESSAIRE (région de Nîmes, 30), élevage, agriculture

Laurenç REVEST, professor d’occitan, autor, doctor en linguistica occitana
Daniel RIFA (Lavaur, 31), enseignant, membre d’Endavant-POC
Patric ROUX (Narbonne, 11), directeur du festival Estivada de Rodez
Jean-François SAÏSSET (Trausse-Minervois, 11), maire, membre d’Endavant-POC
Renaud SAVY (Toulouse, 31) animateur culturel
Antonia SEGURA (Toulouse, 31) féministe catalane, assistante logistique à l’INSERM
Bernat SENGAIRAC (Vauréal, 95, Ile de France), retraité de l’Education nationale, membre d’Endavant – Partit occitan.
Emilie SORIN (Toulouse, 31), animatrice culturelle
Pascal THOMAS (Toulouse, 31), mathématicien, président de D’Arts et d’Oc
Sandrine THOURON (Laguépie, 82) animatrice culturelle
Josiane UBAUD (Le Crès, 34) lexicographe et ethnobotaniste en domaine occitan, auteure d’essais féministes et sur la langue-culture occitane
Francés TREILHOU (Toulouse, 31) membre d’Endavant-POC
Jean-Charles VALADIER (Toulouse, 31) ancian adjunt al cònsol de Tolosa, sòci d’EELV
Cédric VALMARY (Toulouse, 31), directeur du CFPO/Centre de formation professionnelle occitan-Midi-Pyrénées
Christine VERGNES (Montpellier, 34) directrice de la Culture et du Patrimoine, Conseil Régional Languedoc-Roussillon
Sergi VIAULE (Saint-Sulpice la Pointe, 81), écrivain, membre du Partit de la Nacion Occitana (PNO)
Françoise VIDAL (Toulouse, 31), enseignante retraitée Université Toulouse Le Mirail
Marie-Hélène WEBER (Toulouse, 31), responsable des Pradelons (club occitan), comédienne au théâtre del Plataniés (théâtre occitan)

14 commentaires sur “Lettre ouverte de femmes et d’hommes aux organisations régionales et occitanistes

  1. A primièra vista (ai pas comptat !), me sembla que i a mai de femnas que d’òmes dans la tièra çai-sus ! La paritat femna-òme, aquò los interessa pas ?

    J'aime

    • Çò me sembla 22 femnas dins una tiera de 47 : la lei de la paritat es pas seguida! Manca una fmna e mièch! Acò es grèu! Acò rostis completament l’effiech anonciat naut a la debuta!
      O alara, femnas an trapat d’autres biais per ò dire. E d’òmes atamben. D’autres biais que lor semblan milhors per far cambiar las causas. Ès de bon comprèner, non?

      J'aime

      • Le hasard (ou la conscience collective) a bien fait les choses, la parité numérique est quasiment respectée. Signe d’une entente cordiale sur cette question d’avenir.
        Signez-vous vous-même?
        Plan coralament.

        J'aime

  2. Òsca per aquesta iniciativa, tras que necessària al moment ont l’Umanitat es a travèrsar e a patir un periòd de fanatisme religiós musulman.

    J'aime

  3. Ieu tanben la vòli signar aquela letra. Naturalament, que me sentissi feminista de cada jorn ! Cristian Andrieu, professor d’occitan.

    J'aime

  4. Sosteno aquel camen per l’equitat!
    Firmo aquela letra.

    Per una presidenta de l’IEO, una capoliera dau Felibrige…eça.!

    J'aime

  5. Ne parlavi amb d’amigas a l’Estivada: plan sovent, las femnas fan lo trabalh que cal, e los òmes son aquí per se mostrar (pas totjorn, urosament). Per mai d’una rason, lo movement Calandreta es un luòc occitanista (mai o mens) ont de femnas fan una part bèla del trabalh, e assumisson las responsabilitats tanben. O cal reconéisser, e lo far servir coma un dels modèls que nos ajudaràn a cambiar la situacion qu’es plan descricha per la crida çai-sus.

    J'aime

  6. La Dintrada :

    Les intervenants :

    Jordi Solé, député de Catalogne
    José Bové*, député européen
    Guillaume Gratiolet, journaliste
    Julien Zloch, mairie de Grenoble
    Jean-François Téaldi, rédacteur en chef de France Télévisions
    Jean-François Laffont, avocat
    Paco Boya, sénateur du Val d’Aran
    Ferriol Macip, responsable associatif catalan
    Gérard Onesta, ancien Vice-Président du Parlement Européen
    Patric Roux, directeur de festival
    Gustave Alirol, juriste
    Nil Caouissin, militant breton
    Pascal Frissant, viticulteur
    David Grosclaude, journaliste
    Renaud Savy, chargé de projets participatifs
    Michel Curade, paysan
    Benazet Roux, journaliste
    Jean-Pierre Laval, journaliste
    Morgan Perherin, chargé de projets
    Anne-Marie Hautant, Orange Autrement

    J'aime

    • La crise actuelle du système démocratique en France résulte en grande partie de ce déséquilibre en matière de responsabilités et de représentation publique. Au niveau international, c’est la paix qui est menacée à grande échelle désormais.
      Il reste à valoriser le dialogue entre les cultures de genre et les valeurs promues par les femmes à l’échelle de la famille et de la vie sociale: primauté de la vie, organisation non hiérarchique et entraide concrète…
      Les récentes élections municipales en Espagne concrétisent un recul historique du machisme dans ce pays, avec l’élection de femmes progressistes dans les deux principales villes du pays, Madrid et Barcelone. Un bel exemple de réussite.

      J'aime

  7. Pensavi trapar aquì la requesta per una parita Occitan – Francès. Ai! s’en parla pas aquì. Tant pièg. Vaquì ço que ièu prepausi: 1- una femna occitana; 2 – un òme francès, 3- una femna francesa 4 una òme occitan…e de seguida còma acò. Aprèp faudrià faire ben atencion de respectar tamben los edads, la condicion sòciala, la religion. Quò serà pas d’aise, màs capitarèm!

    J'aime

    • C’est bien vrai que nous entrons dans une ère de « démocratie inclusive », qui lutte contre les différentes discriminations, de genre, d’origine et de culture, de condition sociale, d’âge…
      Ce blog est spécialisé dans l’harmonisation des conditions féminine et masculine dans l’aire occitane.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s